Thierry Laudren  —  Mobilier d'artiste
 

Brennilis

Etat initial

Quelques dessins préalables

Le nom de Brennilis provient des mots bretons "bren" (colline) et "iliz" (église).

Brennilis est une commune du département du Finistère, dans la région Bretagne, en France. Brennilis se situe au pied du Mont Saint-Michel de Brasparts dans les Monts d'Arrée et à proximité des marais du Yeun Elez, au Nord-Est du Réservoir de Saint-Michel. Cette description datant de 1939 illustre bien la pauvreté traditionnelle de la commune: "Au bord de la grand'route, s’ouvrent quelques carrières de sable, maigres ressources naturelles du pays. (...) Brennilis, petite commune de 2.030 hectares, est encore couverte aux deux-tiers de son étendue de fondrières boueuses, entourées d’une végétation rabougrie, où il est dangereux de s’aventurer seul car le « Yun », comme l’appelle les habitants du pays, est peu sûr, puisque dénué de toute route et sentier. Ce pays mystérieux est aussi, paraît-il, hanté de lutins et de korrigans qui, la nuit, au clair de lune, viennent mener une sarabande folle sur la lande déserte".
L'habitat rural traditionnel a souvent été remarquablement restauré ces dernières décennies.

carte Brennilis

L'Église Notre Dame de Brennilis classée du XVe siècle (inscription en lettres gothiques près du maître-autel: "Yves Toux, procureur, l'an 1485, commencement de cette chapelle39). Dotée d'un fin clocher ajouré à flèche octogonale, l'église présente sur son pignon ouest une belle porte géminée datant du xvie siècle; elle possède une nef à quatre travées et bas-côtés et un chœur à chevet plat. Elle contient également sept panneaux polychromes du XVIIe siècle. La clôture des fonts baptismaux est dans le style de la Renaissance bretonne avec ses balustres tournés et sa frise recoupée de médaillons rehaussés de têtes et de bustes. De nombreuses statues ornent l'église dont celles de Notre-Dame de Breac Ellis, de saint Yves, de saint Marc, de saint Sébastien, de saint Divy, ainsi qu'un Ecce Homo et un Christ en croix. Une croix processionnelle en argent date de 1650. Cette croix comporte la représentation de plusieurs apôtres dont saint Jacques, tête nue auréolée, vêtu d’une robe et d’un manteau. Il tient un livre ouvert dans la main gauche et, dans la main droite, le bourdon à deux pommeaux qui l’identifie. L'église est actuellement en cours de restauration.

Source Wikipedia

Réalisation en cours

Campagnes de 2010-2011

Restauration terminée - Première tranche