Thierry Laudren  —  Mobilier d'artiste
 
Vous êtes ici : Accueil > PRESSE •6

Presse •6

Ouest-France| Le Point | Journal du Bois | Bretagne Économique | Art & Décoration | Ouest-France 2014 | Ouest-France 2018 |

ouest-france

10-10-2014

Une girafe à la médiathèque ?

Girafe

Venez l'accueillir samedi...

Montfort-sur-Meu

Publié le 10/10/2014

© Pascale LE GUILLOU.
C'est une haute et belle dame qui s'installe entre les colonnes de la médiathèque. Elle se dévoilera aux Montfortais samedi.

Cachée sous une toile, la girafe laisse deviner ses belles formes... C'est samedi que les Montfortais pourront enfin la voir pour de vrai ! Une girafe à Lagirafe ? Rien de plus normal sans doute... Mais son parcours n'a pas été si simple.

Tout a démarré avec le choix du nom de la nouvelle médiathèque, installée dans les bâtiments de l'ancien tribunal. « Nous cherchions un nom original. Nous voulions un nom singulier, qui interpelle, qui fasse parler... Nous avons donc fait appel à un cabinet extérieur », rappelle la maire, Delphine David.

Mathieu Dessailly, artiste et graphiste, a imaginé Lagirafe. « Cela nous a plu... C'est un nom qui n'est pas très utilisé. Incongru mais on assume ! » Très vite, les gens s'y sont habitués. « D'ailleurs, maintenant les enfants ne disent plus 'on va à la médiathèque', mais 'on va à Lagirafe'... »

Parallèlement au lancement de ce nouvel équipement, la municipalité a participé au 1 % artistique, ce qui correspond à 17 000 € pour ce projet. Avec la Drac (Direction régionale des affaires culturelles), la ville a donc lancé un concours sur la représentation de Lagirafe. Une trentaine d'artistes ont fait des propositions. C'est Thierry Laudren, sculpteur, qui a été choisi avec sa girafe grandeur nature.

Haut de six mètres et pesant 1,5 tonne, l'animal a été réalisé en bois, avec des lettres gravées en creux. Installée sous le péristyle, la girafe se cache en partie derrière les colonnes, son visage tourné vers l'intérieur. Inattendue et impressionnante, elle trouve pourtant toute sa place à l'entrée de ce bâtiment néoclassique.

Un décalage qui intrigue. Qui plaît ? « C'est assez surprenant, commente un riverain qui observe de loin le montage de l'animal. Mais c'est sympa. Et comme la médiathèque s'appelle Lagirafe, ça le fait. En fait, je trouve même ça très bien. »

Rendez-vous samedi

Depuis son ouverture en juin, la médiathèque enregistre déjà plus de 2 000 abonnés. Ces derniers seront sans doute aux premières loges samedi pour accueillir la girafe. « Les enfants l'attendent avec beaucoup impatience. Ils ont préparé des dessins ! »

La cérémonie officielle est prévue samedi à 11 h 30. Elle démarrera par l'inauguration de la plaque de la venelle des Pas Perdus, derrière la médiathèque. Ensuite, la girafe retirera son voile. « Tous les Montfortais sont invités à venir l'accueillir », convie Delphine David.